E n temps de pandémie, chacun a constaté que le secteur du voyage souffrait. Le transport aérien, les croisiéristes et les pays dont le PIB annuel repose sur le tourisme comme Bali, la Grèce, ou la Thaïlande, espèrent des jours heureux mais l’horizon est encore nébuleux, le retour à la normale, lointain dans un monde d’après aux contours flous. Aux côtés des guides papier, des blogs personnels, et des groupes FaceBook, il y a la Saint-Graal, les Forums, sur lesquels tout voyage peut aujourd’hui se préparer ou s’enrichir de l’expérience des autres.

Sur ces Forums, on trouve différents profils de demandeurs, entre ceux à la recherche de conseils basiques, parfois sur un mode hyper-Assistanat (que me conseillez-vous de visiter dans ce pays en 1 semaine chrono ?) ou plus précis quant au lieu de destination ou un élément logistique déterminé. Voire encore plus pointu quand il s’agit de récolter un renseignement d’ordre sécuritaire (ce pays est-il sûr pour une femme qui voyage seule ?) ou le bon plan d’un hôtel bien sous tous rapports dans un lieu donné. Bien souvent, ces Forums sont aussi un lieu de partage d’expériences ou de carnets de voyages pour communiquer à d’autres la destination de rêve d’où l’on revient, la tête emplie de souvenirs (et la carte mémoire, de photos / vidéos).

Pour cause de coronavirus, l’un de ces forums est en sursis. Et pas n’importe lequel puisqu’il s’agit de la plus forte communauté de voyageurs, celle du site Voyage Forum, d’origine québécoise mais dont la ligne éditoriale 100% francophone a largement dépassé les frontières de la deuxième plus grande province du Canada. Paradoxalement, c’est le succès du Forum qui est la cause même de ses soucis. Un succès conforté par ses 1,3 millions de membres mensuels en moyenne (en temps normal), 6,2 millions de messages,  562 000 discussions et plus de 5000 carnets de voyage ! Un Forum né il y a 18 ans, qui est devenu « the place to be » de la préparation d’un voyage (ou de l’après-voyage), avec un taux de réponses excellent. Il est très rare qu’une question reste sans réponse, un voyageur, sans solution. Et les réponses sont parfois très documentées et surtout actualisées, problème récurrent des guides papier dont même la dernière édition n’est pas toujours à jour (voire très en retard). 

En 2019, le site Voyage Forum a même lancé un projet d’envergure : des guides voyages collaboratifs contenant 24 000 pages et 14 000 lieux avec descriptions, photos, cartes, graphiques, etc. L’aspect collaboratif devait battre son plein en 2020. On connaît la suite de l’histoire… La COVID a mis un holà à (presque) tout. Une forte communauté est un piège quand les rouages sont grippés. Pour discuter et publier des photos, il faut que derrière, plusieurs serveurs stockent toute cette manne d’informations et de medias, et que des personnes, même en nombre réduit, gèrent le site. Déjà, les seuls serveurs, ajoutés à certaines dépenses annexes obligatoires (comptabilité, systèmes de sécurité, etc.) représentent des dépenses courantes tout à fait significatives, équivalentes d’un loyer mensuel pour une grosse boutique. Ainsi le Forum déclare dépenser en frais techniques, hors salaires, environ 2000 euros / mensuel, soit 24000 euros annuel. Une somme tout à fait plausible, au vu de ce que nos propres sites dépensent, même s’ils notre audience est bien moindre.

Le Forum, comme l’immense majorité de ces espaces de discussion à travers le monde, a bien entendu fait le choix du gratuit. Ce « modèle » est justifié à la base : la culture forumesque est de toute manière celle du gratuit, et les répondants (parfois même les modérateurs) d’un Forum sont généralement bénévoles. Il ne serait donc pas logique qu’un Forum impose un « droit de consultation » payant tout en « exploitant » des bénévoles qui répondent à titre gracieux. Et rien ne garantit qu’une formule payante marcherait, les seuls Forums payants qui fonctionnent jusqu’à présent étant à vocation BtoB (professionnel à professionnel).

Voyage Forum a donc construit son modèle économique autour des annonceurs publicitaires. En temps normal, c’est une source de revenus qui répond à sa logique, du moins pour un site capable de drainer une forte audience. Il existe en effet une étroite corrélation entre l’audience d’un site et le prix des tarifs publicitaires. Le calcul s’établit en fonction du nombre « d’affichages » des bannières de l’annonceur, ou au nombre de clics réalisés sur ces bannières. Dans les deux cas, plus l’audience est importante, plus le site y gagne.

Mais un vilain virus né en Chine est arrivé en Europe au début du printemps 2020, puis s’est propagé dans le reste du Monde, venant bousculer toutes certitudes.

Avec les effets de confinement et de restrictions sur les voyages, la publicité s’est tarie assez rapidement. En temps de crise, les budgets publicitaires sont toujours les plus exposés. Et puis, pour vendre quoi de toute façon ? Avec des avions cloués au sol, des bateaux de croisière à quai et la moitié de la planète confinée, on peut comprendre le gel des budgets pub.

Neuf mois après le début de la pandémie, avec des ressources taries, les responsables du site Voyage Forum ont tenté une première méthode radicale : fermer le Forum à toute nouvelle discussion. En effet, en supprimant la création de nouvelles discussions (et leurs réponses), on réduit d’autant le traffic,  diminuant la charge des serveurs en termes de bande passante et d’espace de stockage. Et donc, on réduit un peu les frais. Juste un peu. Car, un mois après,  le site alertait que les frais de serveurs restaient toujours au-dessus des recettes engendrées par les quelques rares publicités. Même avec une audience fatalement en baisse (faute de voyage à organiser, les voyageur(euses) avaient moins de raisons de se rendre sur un site de voyage), les charges fixes devaient être honorées.

Le constat était si alarmant que les fondateurs du Forum ont envisagé de fermer purement et simplement le Forum (sans doute définitivement), mais ils ont préféré tenter un pari audacieux : faire appel à la générosité des visiteurs, tendance participative, pour maintenir le Forum à flot sur toute l’année 2021. Et si les dons venaient à dépasser l’objectif (25.000 euros), ils promettaient d’envisager de rouvrir le Forum aux nouveaux messages.

Pour le moment, à l’heure où j’écris cette chronique, le pari a en partie fonctionné. Le Forum n’est toujours pas ouvert aux nouveaux messages mais il a déjà la garantie d’être consultable toute l’année 2021 puisque plus de 1260 membres du Forum se sont convertis en contributeurs (sans aucune compensation, le don n’étant pas défiscalisable), permettant de dépasser largement l’objectif initial de 25.000 euros. Les dons ont même atteint plus de 39.000 euros avec en ligne de mire un objectif à 50.000 € (comme l’impose le règlement de la plateforme de dons). Certes, les voyageurs ont économisé du budget voyage cette année puisque la plupart ne sont pas partis. Mais tout de même, c’est une participation révélatrice de l’attachement que des visiteurs expriment ainsi sur la vie d’un Forum.

Cependant, ce montant qui va sans doute s’accroître, suffira-t-il à maintenir le Forum en 2021 et à rouvrir l’Agora aux nouveaux messages ? Probablement. Cela permettra t-il de pérenniser le Forum si le marché du voyage prenait un temps considérable à retrouver des ailes ? Pas certain. Quoiqu’il en soit, cet acte de générosité traduit la force d’une communauté. Et permet de faire comprendre que le gratuit n’est pas magique. Il a un prix. Dont le visiteur ne se rend pas toujours compte.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *