Il est très probable que si vous êtes féru de cinéma, vous vous souvenez de ces 10 premières minutes du film culte de Stanley Kubrick, 2001, A Space Odyssey, qui se déroulent dans un désert au milieu de rochers où se combattent des « hominidés ». Stanley Kubrick y montre l’Aube de l’humanité, et le développement de l’intelligence via le premier outil : une arme. On fêtera d’ailleurs bientôt les 50 ans de ce film qui a fait date, rendu l’ordinateur HAL célèbre et marqué des millions de spectateurs.

Ce désert existe, ces rochers, aussi. Ils se situent dans un lieu isolé relativement connu de certains baroudeurs et aventuriers en 4×4, les rochers de granit du Spitzkoppe. C’est au sud-ouest de l’Afrique, en Namibie, pays qui fait la jonction entre l’Angola et l’Afrique du Sud.

Le lieu existe mais les « hommes-singes » de 2001 n’ont pas été filmés sur place. Kubrick a réalisé un étonnant travail de superposition, en intégrant singes et animaux devant une toile dressée de 100 pieds de large et 40 pieds de haut.

Les prises de vues des singes asssociés à des décors qui eux-mêmes se fondent dans de vrais paysages, ont été réalisés dans les studios de Borehamwood, près de Londres. Le réalisateur a réussi à intégrer les singes en les laissant dans l’ombre devant un décor éblouissant.

Si vous souhaitez vous rendre en Namibie, vous ne serez donc pas sur les traces des hominidés, mais d’une partie de leur décor, ce qui n’est déjà pas si mal.

photo  : © http://www.konbini.com

Côté pratique,  la ville la plus proche, Swakopmund, est à 1h40 de route environ. Un droit d’entrée est exigé, valable pour une journée, ce qui garantit une certaine « assurance » de pouvoir y séjourner. On y savoure sur place les aubes rouges, certainement comparables à celles que l’on voit dans le film de Kubrick.

Le lieu est fréquenté par de nombreuses espèces d’oiseaux.

photo : © Ikiwaner (talk)

0 commentaires

Poster votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *