Peak Design est une société californienne très connue pour ses sacs photo. Le sac que j’ai choisi de tester est le modèle EveryDay 20L V2 qui existe aussi en version 30L. Le modèle de ce test vaut environ 239 euros, un prix qui le classe plutôt dans la catégorie des sacs photo hauts de gamme.

Le sac m’a été confié par le distributeur français Digit-Access que je remercie pour ce prêt.

Les dimensions extérieures (LxPxH) du sac Everyday sont de 38×25,4×2,5cm. Son poids nu n’est pas négligeable, 1,7 kg nu. On peut marcher de façon soutenue avec ce sac, il est d’ailleurs conçue pour une utilisation urbaine, mais ce n’est pas le plus léger des sacs photo. L’explication de ce poids provient notamment des armatures métalliques (aimants…).

Le sac existe en plusieurs coloris : noir, midnight blue, charcoal,  ash. Le sac est réalisé à partir de matériaux plastiques 100% recyclés (Nylon 400D) et certifiés Bluesign.

La Garantie constructeur est certifiée « à vie ». Toutefois certaines garanties nécessitent une inscription (voir conditions sur le site constructeur)

Ce sac est une V2. Les améliorations en regard de la version précédente sont de nature fonctionnelles et esthétiques. Le look est plus moderne, les formes, plus arrondies. Les coutures sont aussi plus discrètes. Les nouvelles fermetures extérieures UltraZip offrent une résistance supérieure à l’abrasion.

Le test

Voici ce qu’il faut retenir de ce modèle  :

La pochette intérieure (il y a un séparateur) est astucieuse pour insérer ordinateur 15/16 » (type Macbook Pro) et / ou tablette 12,9 » (type iPad Pro). C’est assez pratique de pouvoir insérer ces objets devenus aujourd’hui si indispensables en voyage.

La poignée supérieure, conçue dans un matériau résistant, se prend bien en mains. Le sac pèse tout de même 1,7 kilo nu (poids vérifié car d’autres indications de poids erronées circulent).

-On accède à l’intérieur du sac via des rabats latéraux de chaque côté qui disposent de 3 compartiments (des « séparateurs » modulables) avec Velcro permettant d’y placer objectif, boîtier photo, drone, etc. Les Velcro peuvent bien entendu s’enlever si on ne s’en sert pas ou se plier de différentes manières selon la configuration qu’on choisit.

-Chaque rabat possède sa propre fermeture zip qui semble très costaud et étanche de surcroît.

Le sac se referme sur le dessus au moyen de la nouvelle fermeture MagLatch qui repose sur un système aimanté, avec 4 crans possibles (à la manière d’une ceinture de pantalon) selon le volume qu’on place dans la partie supérieure du sac (accessible aussi depuis l’un des côtés). C’est assez malin et le système est discret. Seul problème, les aimants, en métal, alourdissent le sac.

Notez que les fixations extérieures permettent d’accrocher 1 ou 2 sangles (fournies) : ces fixations semblent plus solides qu’avec la V1. Notez aussi à l’intérieur du rabat l’existence d’une poche intérieure « cachée ».

Le sac est « Weatherproof » (imperméable) grâce à des joints d’étanchéité et peut ainsi résister à de la pluie forte. Pour avoir déjà quasiment « noyé » le contenu de sacs photo non-étanches, je peux vous dire à quel point cette protection WeathreProof peut s’avérer utile !

Les poches latérales (extensibles !) permettent de loger des petits objets tels qu’une grande bouteille d’eau 1,5L ou une gourde mais on peut aussi glisser un mini-trépied…. Notez qu’un trépied peut aussi être sanglé à l’avant.

Parmi les accessoires disponibles au catalogue, vous pouvez acquérir cette petite sacoche nommée « TECH POUCH NOIR » d’un volume de 2L et de dimensions 24x 10x15cm, capable de contenir vos batteries  et chargeurs divers, voire pas mal de câbles. Personnellement, j’y ai fait tenir 2 chargeurs, 5 batteries et un micro XLR. Il vous faudra débourser 60 euros, c’est toutefois un peu cher. Parmi les autres accessoires intéressants, notez aussi un système nommé « Capture » qui permet d’accrocher votre boîtier photo-vidéo sur une des bretelles du sac.

Les bretelles sont bien renforcées. Elles se logent derrière la protection arrière de telle manière qu’elles peuvent disparaître totalement si besoin.  Malin… Et surtout utile si vous souhaitez avoir un sac facile à transporter, et à ranger dans la soute d’un avion ou le coffre d’une voiture…, sans « aspérités » qui dépassent. Une fois les bretelles placées sur vos épaules, vous pouvez (si vous le voulez) les solidifier avec une sangle pour un meilleur maintien.

Notez l’élimination de toute ceinture ventrale.

Enfin, on peut disposer sur le sac Every Day un sac de couchage en l’accrochant de 3 façons différentes.

On aime aussi beaucoup le système de crochets et d’attaches, notamment celui qui permet d’attacher ses clés.

Conclusion

Un sac photo-vidéo assez lourd et rigide. Avantage ou inconvénient selon les cas. On apprécie l’imperméabilité, les grandes poches, la pochette pour tablette et ordinateur portable, les possibilités d’agencement intérieur. Un tarif de 239 euros, même avec un esthétisme amélioré,  reste un peu cher pour une capacité de 20L. Et le poids à nu (1,7 kilo) est quand même proportionnellement élevé en regard des 2 kilos du modèle 45L. On n’est pas étonné du succès du modèle Everyday qui est mérité mais il faut bien garder à l’esprit les avantages et les inconvénients de ce type de sac.

ACHETER AU MEILLEUR PRIX

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *